05/12/2015

La rue Vinâve à Tilleur

Le mot « vinâve » (hérité du latin « vicinus ») est une expression typiquement régionale qui désignait au départ une agglomération de maisons, un quartier, un bourg ; par extension, il s'est appliqué à la rue la plus importante de ce quartier ou de ce bourg.

La rue Vinâve de Tilleur au début du XXe siècle :rue vinave_tilleur_autrefois.jpg

Et de nos jours :

rue vinave_tilleur_2008 (1).jpg

La rue Vinâve était donc autrefois l'artère la plus importante du village de Tilleur. Partie intégrante de la grand route reliant Liège et Huy, elle est représentée en rouge sur le plan ancien qui suit (cliquez dessus pour l"agrandir dans une nouvelle fenêtre) :
plan tilleur 1850.jpg

Nous voici à l’angle de la rue Vinâve et du quai du Halage, sur une carte postale écrite en 1906. Le quai de la Meuse développe ses activités portuaires grâce au charbonnage du Horloz tout proche. Remarquez le rivage donnant directement sur le fleuve, sans haute digue comme de nos jours :
rue vinave_tilleur_halage_1906.jpg

La haute digue visible sur la droite de la photo suivante fait partie des aménagements apportés au fleuve à la suite des inondations catastrophiques de l'hiver 1925-1926 :quai halage tilleur_google maps.jpg

 Voici le même endroit pendant ces fameuses crues :tilleur_inondation 1926_1.jpg

Et photographié en 2008 depuis le sommet de la digue :quai halage tilleur_2008 (1).jpg

La digue le long du quai du Halage à Tilleur :quai halage tilleur_2008 (2).jpg

À la fin du XIXe siècle et début du XXe, à l'époque de l'essor de la grande industrie et des charbonnages, la rue Vinâve est très commerçante. À droite, il s'agit de la boucherie charcuterie d'Étienne Kangiester, le fondateur en 1890 de la conserverie Viaka :
rue vinave_tilleur_debut XXe.jpg

Pendant les inondations du début janvier 1926 :
rue vinave_tilleur_inondation 1926.jpg

L'immeuble pointé d'une flèche, sur la vue ci-dessus, date du XIXe siècle et a servi autrefois de maison communale ; il est devenu la nouvelle école communale :
rue vinave_tilleur_2008 (2).jpg

Voici la rue Vinâve vers 1904. À droite, s'ouvre la rue de l'Arveau, ainsi appelée parce qu'elle menait autrefois à une ferme dont l'entrée était un « årvô » (mot wallon désignant un passage voûté) :
rue vinave_tilleur_houillere horloz.jpg

La vue ci-dessus a inspiré notre artiste local Tony Bergmans (dessin à la plume) :rue vinave_tilleur_tony bergmans.jpg

C'est à l'aube du XXe siècle que la rue de l'Arveau est prolongée en ligne droite jusqu'au rivage, où l'ancienne ferme a été remplacée par le chalet du débarcadère, café-terrasse établi à cette escale du bateau-mouche :chalet denoisieux_tilleur.jpg

Le même endroit de nos jours :quai halage tilleur_google maps (2).jpg

Retour à la rue Vinâve au début du XXe siècle, à l'approche de l'église Saint-Hubert et du charbonnage du Horloz (voir les articles consacrés à ces sujets) :rue vinve_tilleur_eglise st-hubert_tt debut XXe.jpgrue vinave_tilleur_horloz.jpg

Le même endroit de nos jours :rue vinave_tilleur_2008 (3).jpgrue vinave_tilleur_2015.jpg

La rue Vinâve d'antan vue cette fois depuis la place de l'Église :rue vinave_tilleur_avt station pompage.jpg

La station de pompage qu'on voit sur le document ci-dessous date de 1933 (architecte : Joseph Moutschen). Elle fait partie d'une série d'ouvrages érigés à la suite des inondations de 1925-26* :
* C'est en 1928 qu'est créée l'AIDE (Association intercommunale pour le démergement et l'épuration des communes de la province de Liège).
rue vinave_tilleur_station pompage.jpg

De nos jours :
commune de saint-nicolas,tilleur,histoire de tilleur,rue vinave,quai du halage,rue de l'arveau,digue de la meuse,demergement,conserverie viaka,tony bergmans,charbonnage du horloz,station pompage tilleur

La perspective de la rue en direction de Jemeppe, au début du XXe siècle. À gauche, la rue de l'Arveau :
rue vinave_tilleur_coin arveau_debut XXe.jpg

À l'arrière-plan, la digue de la Meuse vers 1937 :rue vinave_tilleur_milieu annees 1930.jpg

Le tram vert débouchant de la rue Vinâve au milieu des années 1930 :rue vinave_tilleur_avt 1937.jpg

Les deux photos qui suivant présentent l'angle de la rue Vinâve et du quai du Halage, la première au tout début du XXe siècle, la seconde au milieu des années 1930 :rue vinave_tilleur_angle quai 1.jpgrue vinave_tilleur_avt 1937 (2).jpg

La démolition de ce coin en octobre 1938 :Vinave_halage_tilleur_1938.jpg

La rue Vinâve perdra son importance au lendemain de la seconde guerre mondiale, quand le quai du Halage sera adapté en 1947 pour la remplacer comme axe routier principal.


Merci de cliquer sur « J'aime » si vous avez apprécié cet article smile

 

16:45 Écrit par Claude Warzée dans 15. La rue Vinâve | Commentaires (1) |  Facebook |

02/12/2015

La gare de Tilleur

La gare de Tilleur au début du XXe siècle :gare_tilleur_debut XXe.jpg

 La gare désaffectée et taguée en 2008 :gare_tilleur_2008.jpg

La gare de Tilleur se trouve sur la ligne ferroviaire 125 qui relie Liège et Namur, en orange sur ce plan :
lignes chemin de fer.jpg

Cette ligne a été créée en 1850 (Liège Val Benoît-Bouge) et agrandie en 1851 (Liège Guillemins-Namur).

Le plan qui suit ( cliquez dessus pour l'agrandir dans une nouvelle fenêtre) nous reporte en 1850. La flèche désigne l'emplacement de la première gare de Tilleur, avant que celle-ci ne soit déplacée une trentaine d'années plus tard à l'endroit marqué d'une croix :
plan tilleur 1850.jpg
Plan dessiné par Tony Bergmans.

C'est en 1882 que la gare qu'on connaît a été construite. La ligne 125 est alors exploitée par la compagnie du Nord-Belge*, filiale de la compagnie française des Chemins de Fer du Nord. Les diverses stations bâties à cette époque se ressemblent, avec leur architecture d'inspiration française.
* La Nord-Belge sera nationalisée en 1940.

gare_tilleur_debut XXe (2).jpggare_tilleur_debut XXe (5).jpggare colorisée.jpggare_tilleur_debut XXe (3).jpg

Voici deux photos prises depuis la passerelle qui enjambe les voies ferrées, la première dans la première moitié du XXe siècle, la seconde actuellement. À remarquer, sur la première vue, la belle-fleur du charbonnage du Horloz et le clocher de l'ancienne église Saint-Hubert (démolie en 1989) :
gare charbonnage tilleur.jpggare_tilleur_2015.jpg

La rue de la Station en 2015 :rue de la station_tilleur_2015.jpg

La rue de la Station s'appelait autrefois la ruelle de Liège (voir plan de 1850 en début d'article) ; elle provenait du carrefour des « six ruelles » et continuait au-delà du chemin de fer grâce à un passage à niveau. Celui-ci est supprimé en 1879 et remplacé par une passerelle. En même temps, la rue est coudée au niveau de l'actuelle rue Lairesse*, puis prolongée en direction des actuelles rues des Rêwes** et Ferdinand Nicolay***. Elle prend le nom de rue de la Station puisqu'elle mène désormais à la gare.
* Du nom d'une famille locale.
** Anciennement rue des Rhieux. « Rêwe » et « rieu » signifiaient « ruisseau », en l’occurrence celui du Horloz aujourd'hui canalisé.
*** Ferdinand Nicolay, philanthrope, né à Stavelot en 1772 et décédé à Bruxelles en 1854. Si plusieurs établissements, rues et places publiques portent son nom, c'est dû au fait que cet homme d'affaires, sans descendance, consacra son immense fortune à des actes de bienfaisance.

La rue de la Station au début du XXe siècle. À gauche, on aperçoit la passerelle surplombant les voies ferrées :
place de la gare_tilleur_debut XXe.jpg

Le même endroit de nos jours :place de la gare_tilleur_2015.jpg

La gare de Tilleur que longe la rue de la Station, au début du XXe siècle :gare_tilleur_rue de la station (2).jpg

La rue de la Station, face à la gare, pendant les inondations de l'hiver 1925-1926 :inondations 1926 tilleur.jpg

La place d'Italie de nos jours, avec les anciennes maisons ouvrières rénovées :place d'italie_tilleur_2008 (2).jpg

Retournons dans la première partie du XXe siècle. En 1937, l'espace devant la gare est aménagé en petite place, que l'on appelle communément la place de la Gare, même si l'appellation officielle reste rue de la Station :gare_tilleur_debut XXe (4).jpg

 Le même endroit de nos jours :gare_tilleur_2008 (2).jpg

Fermée aux voyageurs depuis 1993, la gare de Tilleur finit par être murée et dégradée :gare_tilleur_train marchandises 2010.jpggare_tilleur_2008 (2).jpg

Dans le réaménagement récent des lieux, une zone a été réservée à l'arrêt de différentes lignes d'autobus :
gare des bus_tilleur_2008.jpg

La place de la Gare a été rebaptisée place d'Italie en septembre 2006, pour rendre hommage à l'importante communauté italienne vivant dans la commune. L'événement s'est déroulé en présence du chanteur Frédéric François, qui a passé sa jeunesse dans la localité :inauguration place d'italie Tilleur.jpg

En avril 2008, à nouveau en présence du chanteur, un olivier centenaire a été planté sur la place d'Italie pour lui conférer un peu d'apparence méditerranéenne :place d'italie_tilleur_2008.jpg

 Merci de cliquer sur « J'aime » si vous avez apprécié cet article  smile

 

11:30 Écrit par Claude Warzée dans 14. Gare de Tilleur | Commentaires (2) |  Facebook |