03/01/2015

L'origine du nom de la commune : Saint-Nicolas

  Le nom de la commune provient d'une chapelle dédiée à saint Nicolas*, construite en 1147 dans une clairière du bois de Glain (la région est alors une épaisse forêt que l'on commence à défricher, et le mot « Glain » pourrait faire allusion aux glands des chênes).
* Consacrée le 22 juillet 1151 par l'évêque de Liège Henri de Leyen, cette chapelle devient un prieuré dépendant de l'abbaye de Saint-Laurent, dont l'abbé est alors Wazelin II, grand admirateur de ce saint patron.

Reconstruit au début du XIIIe siècle, le sanctuaire est agrandi, mais cinq siècles plus tard, des transformations modifient et réduisent le corps d'église, tout en conservant le chœur roman d'origine.

Quand la principauté de Liége est annexée par la France en 1795, la chapelle de Saint-Nicolas-en-Glain devient une annexe de l'église paroissiale de Saint-Gilles, puis est vendue en 1807. Elle finira transformée en grange.

Le chœur roman, délabré, sur un croquis de 1844  :Ruines 1844.jpg

Les ruines vers 1880 :
saint-nicolas,commune de saint-nicolas (liège),histoire de la commune de saint-nicolas,chapelle saint-nicolas,glain,forêt de glain,charbonnages,charbonnage de l'espérance

Quand la paroisse Saint-Nicolas est créée en 1865, l'emplacement de la vieille chapelle n'en est plus le centre. Le projet de la restaurer, un moment envisagé, n'aboutit donc pas : une nouvelle église paroissiale sera construite dès 1874 (voir autre article consacré à ce lieu de culte).

 Examinez attentivement l'abside romane de la chapelle Saint-Nicolas sur les documents qui précèdent. Elle a servi de modèle pour celle de l'église Saint-Gilles, quand cette dernière a été modifiée et restaurée de 1891 à 1894 :saint-nicolas,commune de saint-nicolas (liège),histoire de la commune de saint-nicolas,chapelle saint-nicolas,glain,forêt de glain,charbonnages,charbonnage de l'espérance

La chapelle de Saint-Nicolas-en-Glain sera démolie en 1906. La voici en 1904 ; l'étage a été abattu, et ce qui reste du chœur  a été couvert d'un toit bricolé pour servir de remise :saint-nicolas,commune de saint-nicolas (liège),histoire de la commune de saint-nicolas,chapelle saint-nicolas,glain,forêt de glain,charbonnages,charbonnage de l'espérance

  Cet édifice, s'il existait toujours, se trouverait à l'angle de la rue Saint-Nicolas et de la rue des Noyers (autre appellation qui rappelle le passé forestier de l'endroit). Voici cet endroit en octobre 2009, pendant la construction d'un immeuble à appartements avec rez-de-chaussée commercial :
Travaux oct_2009.jpg

Quelques photos d'avril 2008, avant le début de ces travaux :Rue des Noyers_ rue Saint-Nicolas 1.jpgRue des Noyers_rue Saint-Nicolas 2.jpgRue des Noyers_rue Saint-Nicolas 3.jpg
  Le terrain vague que l'on aperçoit de part et d'autre du pont Saint-Nicolas, c'est l'ancienne tranchée du chemin de fer Flémalle-Ans, voie ferrée qui desservait les charbonnages de la région.

La tranchée aujourd'hui désaffectée :Tranchée de l'ancien chemin de fer.jpg

  Le chemin de fer et le siège saint-clausien du charbonnage de l'Espérance au début des années 1970, avant leur démolition définitive :
Beur al djote.jpg
  Sur cette photo de septembre 2008, montrant les fondations du nouvel immeuble, on aperçoit toujours l'arcade de l'ancien pont Saint-Nicolas :
pont SN.jpg


Cliquez ICI pour davantage de renseignements sur la Société des charbonnages de l'Espérance et Bonne Fortune.

15:35 Écrit par Claude Warzée dans 01. Les origines du nom de la commune | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Cher Monsieur Wazée,

quatre décennies se sont écoulées depuis mon départ de Saint-Nicolas, mais je me sens encore très lié à cette petite commune où j'ai passé les plus belles années de mon enfance. En 1964, ma mère et moi, nous avons quitté l'Italie pour rejoindre mon père qui travaillait comme ouvrier mineur depuis 1955. Il avait loué un tout petit apartement rue des Bons Buveurs. C'était le moi de juin. Deux mois plus tard, j'ai commencé ma première année à l'école communale de la rue de la Coopération. Pour y aller, je passais par notre jardin, je traversais la haie qui le séparait de celui de mon ami Jean-Luc et on sortait tous les deux du côté de la rue de la Coopération. Fin 1967, on a dû déménager et on a loué une petite maison rue de Montegnée. Dans cette petite rue, il y avait une cour où pendant les longues soirées d'été les enfants jouaient au foot ou à cache cache. En 1970, mes parents et moi nous sommes retournés en Italie. Depuis j'ai la nostalgie de Saint-Nicolas...
Je suis très content d'avoir trouvé votre beau site internet...
Amités
Enrico

Écrit par : Enrico | 06/06/2011

Dommage qu'elle n'a pu être conservée, mais les extensions d'une ville ... passage obligés parfois!

Écrit par : Louisette | 01/08/2013

Monsieur Warzee, c est avec grand plaisir que j ai consulté votre blog sur lequel, il faut le dire, je suis arrivée par le plus grand des hasards. Je n habite pas à Saint Nicolas mais dans une commune voisine à Grâce-Hollogne. J aimerais qu un tel blog existe pour ma commune. Je voudrais vous féliciter pour tout ce travail de recherche et vous remercier pour cette visite guidée.
Carota Silvana

Écrit par : Carota Silvana | 25/02/2015

Les commentaires sont fermés.